Comment sécuriser un entrepôt logistique ?

L’entrepôt est l’un des sites logistiques les plus stratégiques. Une gestion d’entrepôt performante est garante de la satisfaction client, notamment en permettant des livraisons conformes et dans le temps. Lieu de transit et de stockage, il rassemble un grand nombre de collaborateurs, issus de corps de métier variés: caristes, manutentionnaires, préparateurs de commandes, logisticiens… Entre les engins et les marchandises, ce site réunit des sommes conséquentes pour l’entreprise. Au centre de la chaîne logistique, la sécurité de l’entrepôt devient un véritable enjeu pour garantir ses performances. Sécuriser l’entrepôt logistique ne se limite pas à la protection du bâtiment ou des biens. Il est aussi question de la sécurité des personnes qui y travaillent.

La sécurité des personnes et des biens : une priorité dans l’entrepôt

Un entrepôt en règle détient obligatoirement une autorisation d’exploitation, délivrée par la préfecture. Elle implique des contraintes particulières, comme les distances à respecter avec les habitations ou les établissements publics, par exemple.

À cela s’ajoute le classement ICPE (pour « Installations Classées pour la Protection de l’Environnement ») du site logistique. Cette norme fixe les obligations à respecter relativement aux biens stockés dans l’entrepôt (combustibles, explosifs, etc.). Cela tient donc compte des risques inhérents. La norme ICPE régit des processus tels que les dispositifs incendie ou l’évacuation des salariés.

Dans la gestion opérationnelle de l’entrepôt, il y a aussi des règles de base auxquelles se conformer. Il s’agit, par exemple, des équipements de protection individuelle (EPI), que les employés doivent porter et qui sont à renouveler régulièrement. Il est aussi fortement recommandé de sécuriser les flux au sein de l’entrepôt à l’aide d’une signalétique adaptée.

Lors de vos opérations logistiques, la qualité du matériel et des équipements que vous choisissez entre aussi en ligne de compte. C’est par exemple le cas à l’étap de la palettisation. Il est primordial de s’assurer que les marchandises soient correctement solidarisées à l’aide d’un cerclage minutieux. Pour cela, ce dernier doit être réalisé avec les feuillards, boucles ou chapes de cerclage adaptés à la marchandise palettisée.

Par exemple, pour les charges très lourdes et non homogènes, le cerclage à l’aide de feuillards inox et chapes inox est fortement préconisé. Grâce à un cerclage de qualité, vous garantissez la sécurité des marchandises, mais surtout des personnes qui les manipulent tout au long de la chaîne logistique.

Sécuriser les flux dans l’entrepôt

Pour assurer la sécurité au sein de l’entrepôt, les flux de circulation des biens, des personnes et des machines doivent être optimisés.

En France, un entrepôt doit obligatoirement créer une voie dédié aux engins. La loi impose pour cela des règles précises, comme la largeur de la voie, la hauteur libre et le pourcentage de pente maximum. La voie doit par ailleurs rester libre à tout moment au profit de la sécurité des collaborateurs et du bâtiment.

Outre la voie engins obligatoire, il est indispensable d’installer une signalétique adaptée dans l’entrepôt. Grâce à des rubans de marquage au sol, des panneaux d’indication ou des miroirs de sécurité, vous limitez les risques d’incident. Ces éléments doivent être disposés à des endroits clés de l’entrepôt, comme les zones de croisement de flux ou les entrées du bâtiment. Les règles de sécurité doivent être clairement énoncées et visibles par toutes les personnes qui fréquentent le site logistique.

Identifier les zones à risque dans l’entrepôt

Réception des marchandises, entreposage, colisage… Tous les endroits stratégiques de l’entrepôt logistique n’exigent pas les mêmes mesures de sécurité. Il existe bien sûr des zones sensibles qui méritent une attention particulière.

Cela inclut entre autres les racks et rayonnages en hauteur. Dès que des palettes lourdes sont disposées sur les étapes supérieurs, les risques d’accident augmentent. Il est primordial de les sécuriser en les fixant convenablement dans le sol et de respecter la charge maximale des palettiers. De telles installations doivent être inspectées régulièrement pour garantir la sécurité des marchandises et des collaborateurs et des marchandises.

Les caristes font partie des salariés les plus exposés aux accidents. Les chariots élévateurs demandent une réelle maîtrise, d’où les formations requises pour les conduire.

Tous les métiers à risque suppose des formations à répéter ou actualiser, quand il s’agit de sécurité. Cela vaut donc pour les caristes, mais aussi, par exemple, pour les collaborateurs en contact avec des matières dangereuses.

Protéger la santé des collaborateurs

Les risques dans l’entrepôt ne sont pas seulement liés aux équipements. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont l’une des principales préoccupations des responsables logistiques. Gestes répétitifs, travail statique et même le stress sont identifiés parmi les causes majeures de TMS. Cela coûte de l’argent à l’entreprise et entraîne une baisse de la productivité et de la qualité de vie au travail. Il est donc important d’inclure la prévention de la santé des salariés dans les mesures de sécurité de l’entrepôt.

L’installation d’équipements spécifiques, comme des exosquelettes ou des tapis anti-fatigue, peuvent prévenir les troubles musculo-squelettiques. Vous pouvez optimiser certains postes d’opération stratégiques, comme celui de la palettisation. Vous facilitez ainsi le quotidien de vos collaborateurs.

Sécuriser l’entrepôt contre les actes malveillants

Sécuriser l’entrepôt suppose enfin de le protéger contre les actes malveillants. L’entrepôt, maillon essentiel de la chaîne logistique, devient une cible. Cela s’explique pour plusieurs raisons.

Il attire d’abord selon la nature des marchandises stockés. Plus elles ont de la valeur, plus le risque est élevé. À cela s’ajoute le fait que l’entrepôt est la plupart du temps implanté dans des zones isolées. Le turn-over des salariés est important, combiné aux recours aux intérimaires et prestataires extérieurs. Par conséquent, le flux constant de personnes et de marchandises en fait une cible convoitée.

Les entrepôts sont ainsi sujets aux vols, avec ou sans effraction. Il peut se faire avec la complicité d’un collaborateur ou même être du fait d’un salarié. Les quais de chargement sont, par exemple, des zones très sensibles, à cause des flux constants de personnes et de marchandises.

Étant donné que l’entrepôt est un site logistique sensible, il est essentiel d’assurer sa protection. Pour cela, il convient de prévoir l’installation d’une clôture, de barrières de sécurité et d’un éclairage dissuasif. La vidéo-surveillance est une alliée indispensable : signaler une installation de sécurité limite déjà les risques d’intrusion. L’entrepôt peut aussi être équipé de systèmes technologiques plus poussés tels que des outils de reconnaissance de plaques ou de détection intelligente.

Sécuriser un site logistique aussi stratégique que l’est l’entrepôt est primordial. Cela ne concerne pas seulement la sécurité du bâtiment en lui-même ou des biens qui y sont entreposés. Cela vaut aussi pour la protection des salariés exposés au quotidien à des risques. Assurer leur sécurité et leur santé doit être une priorité absolue, car ce sont les principaux garants de la productivité et de fait des performances de l’entrepôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
Wishlist 0
Open wishlist page Continue shopping